FR
DE
L’actualité suisse des Smart Numbers
et des solutions IVR

Smartphone Blog

28.06.2016

Grands changements dans le Head Management des opérateurs télécom suisses

S’il est un domaine qui touche la majorité de la population de nos jours, c’est bien celui des télécommunications. Voilà pourquoi il nous paraît judicieux d’informer nos lecteurs des grands changements survenus au sein des Head Departments des quatre principaux opérateurs télécom suisses ces dernières années.

2013 : Swisscom
Le 7 novembre 2013, le Conseil d’administration de Swisscom nommait à la tête de son groupe, avec effet immédiat, M. Urs Schaeppi. Cette décision faisait suite au décès de l’ancien CEO de Swisscom, M. Carsten Schloter, en juillet de la même année.
M. Schaeppi a débuté sa carrière chez Swisscom en 2007 en dirigeant le département « Grandes Entreprises » puis, dès début 2013, Swisscom Suisse, avant de reprendre et d’assurer la fonction de CEO par interim depuis le 23 juillet. La Direction de Swisscom ne sera de nouveau au complet qu’à partir du 1er janvier 2014.
M. Marc Werner était confirmé comme responsable Clients privés, M. Roger Wüthrich-Hasenböhler est resté à la tête du département « Petites et moyennes entreprises » et M. Heinz Herren au département Informatique, réseau et innovation.
Dès janvier 2014, l’organisation du groupe Swisscom a par ailleurs été simplifiée suite à l’intégration de Swisscom IT Services au sein de Swisscom Suisse.

2015 : Salt
Le 23 avril 2015, l’opérateur Orange Communications est devenu Salt à la suite de son rachat par M. Xavier Niel qui en est devenu son principal actionnaire.
Pour un bref historique, en décembre 2014, la société de participation britannique Apax Partners a annoncé la vente d’Orange Suisse à NJJ Capital, la société holding personnelle de Xavier Niel, pour 2, 8 milliards de CHF.
Orange Suisse a totalement appartenu à la société de M. Niel dès le 23 février 2015 (décision de la ComCom).
M. Niel possède par ailleurs le groupe Iliad, propriétaire de l’opérateur télécom Free.

Peu après ce grand changement, soit à mi-juin 2015, Salt s’est séparé d’une grande partie de son équipe dirigeante. Matthias Hilpert (directeur commercial), Yann Leca (directeur financier) et Tonio Meier (directeur des opérations clients) quittaient de leur propre chef l’entreprise. Plusieurs départs suivis par la démission à fin 2015 du CEO M. Johan Andsjö, en poste depuis octobre 2012.
Ce dernier avait temporairement été remplacé par M. Pierre-Alain Allemand.
Au 31 décembre 2015, Thomas Sieber s’est retiré du poste de président du Conseil d’administration de Salt Mobile. Il a été directeur général d’Orange Suisse de 2009 à 2012.
Début 2016, le Conseil d’administration de Salt a nommé Andreas Schönenberger (ancien président de la Swiss Mobile Association et membre du conseil d’administration de Mobile Zone, Publigroupe et ex-directeur général chez Google Suisse) en tant que directeur général (CEO) avec entrée en fonction au 15 mars 2016.

2016 : Sunrise
Après être entrée en Bourse, Sunrise a eu en mars 2016 un nouvel actionnaire, Freenet. Cette compagnie allemande contrôle l’opérateur mobile Debitel qui a appartenu à Swisscom il y a quelques années.
La société de participation britannique CVC Capital Partners a signé à cette période un accord pour céder l’essentiel de ses actions de Sunrise à Freenet.
En mai 2016, Sunrise a annoncé deux changements considérables au sein de son Head Department., le directeur général, M. Libor Voncina, était remplacé par M. Olaf Swantee et M. Lorne Somerville, président du conseil d’administration et associé de CVC, a été remplacé par M. Peter Kurer, ancien président d’UBS.

En devenant actionnaire de Sunrise, Freenet a visé un objectif financier et une éventuelle consolidation du marché suisse des télécommunications.
CVC était, pour sa part, entrée dans le capital de Sunrise en 2010 après l’échec du projet de fusion avec le concurrent Salt (anciennement Orange) consécutif au veto de la Commission de la concurrence (COMCO).
La société britannique avait acquis Sunrise au groupe danois TDC pour plus de 3 milliards de francs.

2016 : VTX Services
VTX Services fête 30 ans d’existence en cette année 2016.
Cet opérateur basé à Pully, devenu grand au fil du temps, peut être fier de cette longévité.
Sa grande force est d’être une PME qui s’adresse à d’autres PME, qui est proche de sa clientèle et se préoccupe des besoins de celle-ci avant tout.
L’entreprise a été fondée en 1986 par M. Philippe Roditi et M. Francis Cobbi. Ces derniers se sont retirés de l’opérationnel et ont confié les rênes du groupe à M. Yves Pitton, nouveau CEO depuis janvier 2016.
M. Pitton, féru de technologie et des dernières tendances télécom, fut membre de la Direction de Kudelski durant 9 ans.

VTX conserve son nom (né de son rapport au videotex) mais, dans une nouvelle stratégie de communication, fait évoluer son image (nouveau logo, nouveau site internet). La société souhaite profiter de ce nouvel élan pour accentuer ses efforts de proximité avec ses clients particuliers mais surtout sur le marché des entreprises.

VTX fonctionne comme une grande famille et se réinvente pour toujours plus avancer.
C’est une entreprise présente dans tous les marchés : téléphonie fixe, accès internet, fibre optique, télévision, services « cloud » et même dans le domaine des numéros à valeur ajoutée et serveurs vocaux par le biais de sa société sœur SmartPhone, active depuis plus de 18 ans et spécialisée dans ce secteur bien précis des télécommunications, soit les numéros gratuits 0800, les numéros à coûts partagés 0840-0842-0844-0848 et les numéros surtaxés 0900-0901-0906, proposant des services de pointe à ses clients.